Aller au contenu principal
  • Burkina Faso / Unite - Progres - Justice

Première revue sectorielle 2024 des ONG/AD et Fondations sous tutelle du MATDS : Un taux moyen d’exécution physique de 92,82% réalisé

Le Secrétaire Général du ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité (MATDS), Monsieur Edgard Sié SOU, a présidé, le vendredi 14 juin 2024, à Ouagadougou, la première revue sectorielle de l’année 2024 des Organisations non-gouvernementales (ONG), Associations de Développement (AD) et Fondations, en partenariat avec le MATDS. Baromètre de mesure du niveau de performance des programmes d’investissement des ONG/AD et Fondations sous tutelle du MATDS, la revue sectorielle a connu la participation des responsables de différentes structures du ministère ainsi que celle de plusieurs associations.

Malgré le contexte sécuritaire que vit le Burkina Faso, les programmes d’investissement des ONG/AD et Fondations ont enregistré un taux moyen d’exécution physique de 92,82%. Les ressources financières dépensées s’élèvent à 3 476 751 946 F CFA sur une prévision de 4 361 329 929 F CFA, soit un taux d’exécution financière global de 79,72%. Ce taux est issu de la base des données financières de six (06) ONG/AD et Fondations sur les sept (07) ayant renseigné leurs données financières. Les dépenses d’investissements quant à elles, s’établissent à un taux moyen de 45,34% contre 54,66% pour les charges de fonctionnement.

Ces résultats sont satisfaisants selon les acteurs mais peuvent être améliorés. C’est d’ailleurs, la raison première de la présente revue, a indiqué le Secrétaire Général, Monsieur Edgard Sié SOU. « L’exercice auquel nous allons nous prêter ce matin, a pour objectif d’améliorer la performance des ONG/AD et Fondations partenaires du MATDS. Il s’agit plus spécifiquement d’examiner le rapport de mise en œuvre des actions de développement des ONG/AD et Fondations au titre de l’année 2023, recueillir les observations, suggestions et recommandations des participants puis valider ledit rapport », a-t-il relevé.

A la suite d’une présentation, suivie d’échanges et d’amendement du rapport consolidé, une communication sur le thème : « Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme : rôle et responsabilité des ONG/AD et Fondations » a été faite au profit des participants. Pour le Secrétaire Général du MATDS, Monsieur Edgard Sié SOU, le thème de cette communication est d’actualité en même temps qu’il est interpellateur. « Il interroge le rôle et la responsabilité des ONG/AD et Fondations sur les défis communs à relever pour une lutte efficace contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme », a soutenu Monsieur SOU.

Les principales ONG/AD et Fondations exerçant sous tutelle du MATDS sont la Fondation Appel de Genève/Geneva Call, l’Organisation Néerlandaise de Développement (SNV), l’ONG Mines Advisory Group (MAG), l’Association de développement Ordre de Malte, la Fondation internationale pour les Systèmes électoraux (IFES), l’ONG Interpeace-Burkina et l’ONG CREATIVE associates.

DCRP/MATDS